<<< Revenir à la présentation du livre

Plumes d’Espérance – Extrait 1, page 13

Refuser la confiance
Est tout l’enseignement
De l’égarement immense
De notre société qui ment…

Je ne la laisserai pas me vêtir
Du mensonge de ses idées
Car si le monde humain est pire
C’est que le cœur est oublié

Un cœur ne saurait mentir
Ne battant que par la vérité
Nous n’avons qu’à le retenir
Pour vivre enfin l’amitié

L’amitié vraie et sincère
Qui ne dépend pas des raisons
L’amitié en héraut de lumière
Emplissant d’aurore l’horizon

Rien ne se vend, rien ne se perd
Rien ne voile ce qui fut bon
Et rien ne devient amer
Quand le cœur est à la maison

Ce cœur alors qui s’élance
Ne connaissant pas le tourment
Pourvu que nous ayons le sens
De vivre enfin son battement…

 
<<< Retour